Timbres de voix

Une sculpture en fer réalisée à partir d'écrous et de tiges pliées soudées entre elle. Cette sculpture représente un chanteur a genou micro en main chantant avec beaucoup d'émotion. Ce contraste entre la froideur du métal et l'émotion qui se dégage de l'attitude du personnage illustre la dualité qu'il peut exister entre l'art et la technique.

Il y a des personnes qui pensent que chanter ne s’apprend pas, que les personnes qui savent chanter sont nées avec une voix et que cette voix est un don de dieu….mouai… bizarrement je n’arrive pas à être d’accord avec ces personnes là !

Pour moi ce discours ne tient pas la route.

Un autre exemple…aucun enfant qui touche pour la première fois un piano ne sait jouer La Marche Turque ou encore la Valse d’Amélie.
Mais avec l’entrainement, il va progresser jusqu’à savoir jouer ces morceaux.

Ces exemples m’amènent à présenter les autres personnes, celles qui pensent que chanter est une habileté, c’est à dire quelque chose qui se pratique et pour laquelle on devient meilleur petit à petit grâce au travail bien fait.
Je fais partie de ces personnes.

Tout s’apprend si on s’en donne les moyens. Peut importe l’âge. Le chant s’apprend aussi...comme le piano, le football, le tennis, la guitare, les langues, etc.

Une fois qu’on est d’accord avec ça, on peut réellement se lancer dans l’apprentissage du chant.

Mais alors comment se lancer ?

On peut dissocier deux aspects du chant qu’il est important de prendre en compte pour développer entièrement sa voix : l’aspect artistique et l’aspect technique.

Le premier aspect touche à la musicalité, à l’interprétation, aux émotions, aux sentiments, etc.
Le deuxième touche à la performance physique de la voix : être capable de faire des notes graves, des notes aigües, de chanter fort ou très doucement, etc. et tout cela sans se blesser.

Ces deux aspects sont complémentaires dans le chant. L’un ne va pas sans l’autre.
Transmettre certaines émotions nécessite d’avoir une voix dans une bonne condition physique. Par exemple certains chanteurs veulent crier sur des passages de chanson car c’est cette émotion qui leur vient naturellement mais leur voix ne le leur permet pas car elle ne sait pas le faire…pour être exacte elle ne le sait plus. En effet dans notre quotidien il est rare que nous soyons obligés de crier. Notre voix n’étant plus entrainée à crier, elle n’arrive plus à le faire quand nous le lui demandons. Et vice versa, une super technique vocale ne fait pas une super voix s’il n’y a pas d’émotions transmises. Sans émotion une voix est aseptisée, plate ...

Un apprentissage complet du chant devrait être un travail équilibré entre art et technique.

Ok... art et technique se complètent ... Mais par quoi dois-je commencer ?

La technique est au service de l’art même si on l’oublie parfois.
Devenir un artiste avec sa voix est incontestablement la finalité du chant. C’est le but ultime que tout chanteur devrait avoir.
La technique est là pour aider le chanteur à renforcer la manière avec laquelle il va exprimer ses sentiments. Par exemple la technique va permettre au chanteur de modifier facilement le volume de sa voix et ainsi donner du relief à son texte. Elle va lui permettre aussi de jouer sur la quantité de souffle dans sa voix pour mettre en avant la fragilité de sa voix ou au contraire sa force.

Quand vous travaillez une chanson, la question de base à se poser pour chaque phrase est : quelle émotion accompagne le texte ? de la joie ? de la surprise ? de la tristesse ? ...

Une fois que vous avez choisi une émotion, il vous suffit de l’exprimer. Oui mais comment ? ...
... en jouant la comédie ou encore en imitant par exemple. Ce sont deux solutions qui marchent très bien pour la plupart des chanteurs.
Si quand j'essaie de mettre de l'émotion la voix ne répond pas comme souhaité alors à ce moment là je fais appel à la technique vocale.

Une fois le travail technique terminé, je l'applique dans ma chanson. Si le résultat est le bon alors la technique a fait son oeuvre au service de l'art. Sinon je retravaille la technique.

Il faut parfois du temps pour que la technique devienne un reflex et laisse la place à l'interprétation ... il faut parfois être patient.

Cet article se termine ici.

J'espère qu'il vous guidera dans l'organisation de votre entraînement personnel.

N'hésitez pas à laisser un commentaire !

Bien à vous,

Maël